Aller au contenu principal

Le jeu de société pour entreprises peut-il être un révélateur de l’état d’une relation ?

Il y a quelque temps j’ai eu le plaisir d’animer le jeu de plateau Objectif Objections avec des collaborateurs d’entreprises diverses, pour certains managers et pour d’autres non. La réunion commençait de manière très respectueuse, conviviale, douce, avec un état d’esprit ouvert et il régnait une certaine bienveillance. Je suis une hyper sensible plutôt sauvage mais là je sentais une ambiance toute tranquille.

Dans ce jeu, l’animateur (en l’occurrence moi)  met les joueurs dans deux situations :

  • une situation hors contexte avec un travail sur des objections bateau (du style « je n’ai pas le temps », « je vais en parler à mon mari » ou « j’ai déjà un fournisseur ») pour lesquelles les joueurs répondent hors contexte de travail. C’est ici un choix pédagogique, le travail hors contexte obligeant les joueurs à travailler la forme au détriment du fond ;
  • une situation dans leur contexte de travail pour se réapproprier la technique (la forme) au service de leur réalité au quotidien. Et là le contexte donné et commun à tous les joueurs était la relation manager-managé. Donc ils se faisaient, lors de mini jeu de rôles, des objections que les collaborateurs font à leur manager, ou à l’inverse des objections que les managers font à leurs collaborateurs.

J’ai l’habitude d’animer ce jeu (il a été créée en 2000 et des centaines voire des milliers de personnes formées avec)  mais au bout de 30 minutes de jeux j’ai senti une tension dans les objections ou réponses spontanées des joueurs, comme si en endossant ces rôles de manager ou managé, naissait une agressivité latente, tension, ou rapport de force inhérente à la relation. C’était léger mais présent. Bien sûr la mécanique du jeu opérait, et les joueurs ensembles créaient des réponses pertinentes et acceptables sur les deuxièmes ou troisièmes essai. Mais cette tension m’a alertée.

  • Est-ce le signe d’une tension de plus en plus prégnante entre manager et managé ?
  • Les deux subissent-ils une relation à leur détriment et au service d’un système qui les dépasse et ne les respecte plus ?
  • Est-ce le signe d’un malaise, de peurs, de manque de formation de base (comme la communication interpersonnelle par exemple, grande absente depuis de longues années de la formation des managers) cassant des points de repères déjà fragiles ?
  • Est-ce le signe que managers et managés ont besoin d’air dans une relation et un espace d’entreprise avide de mettre l’individu quel qu’il soit en boîte ?

Ces questions sont ouvertes et le champ de recherche est démarré chez LudhaBreizh.

Et vous, quel est votre ressenti et votre analyse de l’état de cette relation manager- managé ? Que vous soyez collaborateurs, managers, accompagnants ou observateurs, votre avis nous intéresse !

Pour découvrir le jeu Objectif Objections https://ludhabreizh.fr/2017/08/22/ils-ne-sont-pas-tous-daccord-avec-moi/

😉