Aller au contenu principal

Même l’été, ils ne sont pas tous d’accord avec moi …

Objection, quand tu nous tiens …. Même en vacances elle se joue de moi : « oui d’accord, mais j’aimerai partir plus tôt. Oui, mais moi je préfère la mer. Mais je trouve qu’il y a trop de soleil; oh moi je trouve qu’il n’y en pas assez ! »

Un peu de calme avec le jeu de cartes Objections de Ludhabreizh, la réponse à l’objection devient si fluide ! Voici la démo des deux versions (jeu de cartes ou jeu de plateau). ☀️😎🍹 Commencez par la vidéo du jeu de cartes Objections 😉.


Puis la version jeu de plateau avec Objectif Objections. 👍🏻🏖

Enfin le mouvement de vie reprend en entreprise :)

Quand je vois les sujets sur lesquels les entreprises ou agences de conseil ou de formation me sollicitent, je me dis que quelque chose est en train de se passer et je m’en réjouis. Cela fait 35 ans que j’attends cela ! 

Les sujets sont : 

  • aider les entreprises à devenir des organisations apprenantes,
  • l’expérience Client avec une application en CRC,
  • le management bienveillant,
  • l’entreprise libérée ou comment devenir une organisation Opale,
  • l’agilité en entreprise. 

Enfin on commence à miser sur l’être humain, sur sa capacité à s’additionner ! Peut être commence t-on à comprendre que le changement n’est pas négatif si on ne s’accroche pas aux vieux systèmes mais positif et naturel si au contraire on laisse le mouvement de la vie nous happer, nous transformer. C’est ainsi que nous grandissons, nous épanouissons. 

Si vous avez encore un doute ou des peurs qui s’immiscent en vous en lisant ces derniers mots, surtout avant de baisser les bras, testez la démarche des jeux de société en entreprises. Avec un petit peu de préparation (45 minutes suffisent très souvent), vous verrez la magie du jeu s’imposer à chaque partie. Avec un jeu LudhaBreizh, les joueurs s’emparent du jeu, entrent dans un champ d’expérimentation joyeux, sans peurs et avec un enthousiasme à chaque fois bluffant. En quelques tours seulement l’alchimie se produit. Essayez un jour l’expérience ne serait-ce qu’une seule fois, pour voir votre équipe se transformer en douceur et pétiller de vie, d’envie d’innover, d’avancer, de se révéler. Quel délice de construire à plusieurs quelque chose de plus grand que soi ! L’être humain a besoin de cette résonance qui le nourrit. Alors dirigeants, managers, formateurs, consultants, à vous de jouer ! Vous créerez ainsi ensemble une belle valeur ajoutée pour l’entreprise et pour le bonheur de tous. Depuis le temps que l’on attend …

Belle journée ! 

Formation pour tous pour entreprise apprenante …

Dans le « Petit dico de la gentillesse » -au mot « jouer »- , les auteurs définissent l’apport positif des jeux depuis notre plus tendre enfance de la manière suivante :

« … Lieu privilégié d’expression de ses conflits intérieurs … Permet de se libérer d’émotions trop fortes, sans prendre le risque d’être rejeté … Assure une régulation psychologique dans un cadre autorisé … Un besoin nécessaire … Se divertir, se détendre, socialiser, partager ou communiquer … Intention positive et conviviale… Respecter les règles, interagir avec les autres, apprendre de ses erreurs … Prépare à vivre de manière plus civile en société, contribue à nous rendre meilleurs … »

En ce qui concerne le jeu dans le monde professionnel, ils écrivent que « jouer ne rime pas avec rentabilité. Pourtant des études ont montré que ceux qui considèrent leur métier comme un jeu sont plus épanouis, heureux et productifs ; à ce jeu tout le monde est gagnant ! » 

Et si le jeu vous permettait de former, ressourcer, perfectionner tout le monde dans votre entreprise quelque soit votre budget ? Et si le jeu vous permettait d’engendrer une dynamique énergisante au service d’objectifs communs ? Et si le jeu créait une perpétuelle innovation enthousiaste et généreuse ? Et si ensemble nous réconcilions jeu et rentabilité ? Et si vous et vos collaborateurs profitiez enfin de la richesse du jeu de société en entreprises ?

« Petit dico de la gentillesse » de Émile Devienne, Gilles Diederichs, Latifa Gallo et Helen Monnet.