Aller au contenu principal

Ouvrir un nouveau marché de conseil/formation

La nouvelle réforme a des impacts violents sur le marché de la formation. Difficile pour les uns d’offrir des formations certifiantes, délicats pour les autres de fournir une démarche de formation continue pour chaque collaborateur.

Les jeux de société pour entreprises agiles apportent de l’air à ce contexte complexe. Voici comment :

Nous rentrons depuis quelques temps dans l’ère de l’entreprise collaborative, souple et joyeuse. Pour cela un maillon important de l’entreprise doit changer attitude et fonctionnement : le manager.

Le jeux de société pour entreprises agiles permettent ce changement en toute fluidité et confiance en soi et en son équipe. En animant un jeu, le manager expérimente :

  • comment les joueurs/collaborateurs prennent le pouvoir sur le jeu et créent ensemble
  • comment lui-même, en tant qu’animateur de jeu, régule sans efforts la partie et arbitre en douceur
  • comment il assoie sa crédibilité en se positionnant en manager facilitateur de performances
  • comment il provoque la remise en question sereine des joueurs/collaborateurs sans devoir recourir à aucune « carotte » ni « bâton »
  • comment il anime et ressource jour après jour son équipe
  • comment enfin manager et joueurs/collaborateurs  créent une relation pétillante propice à l’épanouissement de tous au travail.

 

C’est cette démarche de développement que le consultant/formateur met en place, en définit le cadre et accompagne dans le temps chaque manager dans ce nouveau positionnement à l’équipe et à la performance. Le manager n’a plus peur ni de la prise d’initiative de l’autre, ni de perdre son pouvoir, sort du concept de « tirer des soldats » pour apprendre à piloter son équipe. Le consultant/formateur crée ainsi le climat propice au passage vers cette nouvelle ère de travail.

Aventure à suivre …

Formation pour tous pour entreprise apprenante …

Dans le « Petit dico de la gentillesse » -au mot « jouer »- , les auteurs définissent l’apport positif des jeux depuis notre plus tendre enfance de la manière suivante :

« … Lieu privilégié d’expression de ses conflits intérieurs … Permet de se libérer d’émotions trop fortes, sans prendre le risque d’être rejeté … Assure une régulation psychologique dans un cadre autorisé … Un besoin nécessaire … Se divertir, se détendre, socialiser, partager ou communiquer … Intention positive et conviviale… Respecter les règles, interagir avec les autres, apprendre de ses erreurs … Prépare à vivre de manière plus civile en société, contribue à nous rendre meilleurs … »

En ce qui concerne le jeu dans le monde professionnel, ils écrivent que « jouer ne rime pas avec rentabilité. Pourtant des études ont montré que ceux qui considèrent leur métier comme un jeu sont plus épanouis, heureux et productifs ; à ce jeu tout le monde est gagnant ! » 

Et si le jeu vous permettait de former, ressourcer, perfectionner tout le monde dans votre entreprise quelque soit votre budget ? Et si le jeu vous permettait d’engendrer une dynamique énergisante au service d’objectifs communs ? Et si le jeu créait une perpétuelle innovation enthousiaste et généreuse ? Et si ensemble nous réconcilions jeu et rentabilité ? Et si vous et vos collaborateurs profitiez enfin de la richesse du jeu de société en entreprises ?

« Petit dico de la gentillesse » de Émile Devienne, Gilles Diederichs, Latifa Gallo et Helen Monnet. 

Pourquoi un jeu pour les collaborateurs en charge de l’accueil ? 

Être en situation d’accueil nécessite d’être disponible, à l’écoute, ouvert et centré sur l’autre, gentil et attentionné et tout cela sans a priori et sans jugement, tout en étant professionnel et ce pendant toute la durée de son temps de travail. Et vous-même, êtes-vous chaque jour comme cela ? ?

Autant dire que la tâche est difficile. Cela demande déjà d’être en parfaite maîtrise de sa fonction mais en plus de savoir établir un lien émotionnel avec un autre parfois fermé, sans s’immiscer dans son intimité mais à même de lui apporter le petit plus qui le touchera.

Et vous leur demandez de créer un effet Waouh ! pour le client ?! Que faites-vous pour les accompagner dans cette mission délicate qui bizarrement échappe à l’attention des managers et responsables de formation ?

C’est pour cela que nous avons choisi un premier champ de bataille, l’accueil au téléphone, pour ceux qui ont la dure mission de créer une bonne première impression, sans loupé ni déprime. Ce jeu s’appelle « Bienvenue » : Un véritable  champ d’expérimentation pour appréhender les techniques et attitudes essentielles d’une communication saine et efficace tout en préservant les ambassadeurs de votre entreprise et en leur permettant de s’épanouir.

N’attendez plus …. A vous de jouer maintenant !

Pourquoi un jeu pour maîtriser la réponse aux objections ?

Parce que c’est le point de blocage de la transformation en vente, et au delà, dans toutes les situations transactionnelles (une négociation en interne par exemple ou un simple désaccord).

Ne pas dépasser le rapport de force de l’objection (j’ai raison, tu as tort) bloque toute communication en général. Les collaborateurs font beaucoup d’efforts pour attirer l’attention, découvrir les besoins, argumenter, mais sans maîtrise de l’objection, si naturelle en soi, passent trop souvent juste à côté de l’accord. Outre l’impact négatif sur la performance, cela engendre l’épuisement et la lassitude de chacun. Parce que les techniques proposées sont souvent très complexes et essentiellement basées sur les arguments à employer, ce qui ne suffit pas .

Il y a deux défauts principaux dans la réponse à l’objection :

  • Le manque de découverte de son prospect ou sa mauvaise compréhension qui fait que l’on argumente « à côté de la plaque »,
  • et la forme de la réponse (le fameux « oui mais ») qui favorise et renforce le réflexe de défense. Ce dernier point est un véritable vide pédagogique. C’est malheureusement ainsi que le cerveau reptilien se réveille, que l’interlocuteur se défend et n’écoute plus et que cela finira au mieux par un joli « je vais réfléchir ». Le véritable échange est alors rompu et l’entretien laisse un mauvais arrière-goût à tous.

Maîtriser cette forme permet donc de :

  • « transformer l’essai » et d’optimiser ses résultats en vente,
  • de se faire entendre puis  faire accepter un autre point de vue,  des contraintes par exemple,
  • de casser les potentiels réflexes de défense,
  • d’être à l’aise et à l’écoute quoiqu’il se passe au cours de chaque entretien,
  • d’être fort et confiant dans l’approche à l’autre.

Quelle légitimité avons-nous ?

Plus de 20 ans d’expérience et des milliers de collaborateurs formés, coachés, qu’ils soient vendeurs en face à face ou au téléphone, managers, formateurs. Un premier jeu créée en 2000, et donc qui a fait ses preuves depuis 10 ans, avec tout public. Les retours des joueurs après le jeu :

  • « Ce n’est que cela ? »,  ils apprennent avec fluidité et donc utilisent les apports au quotidien par la suite.
  • Le débrief à la fin du jeu permet d’évaluer l’intégration par les joueurs de la technique découverte et déjà utilisée tout au long de la séquence.
  • Les résultats concrets en situation réelle de travail.

Les joueurs ressortent de cette expérience ludique avec la matière nécessaire à la réponse à leurs objections propres et les plus bloquantes grâce à la créativité du groupe. Il leur est donc facile de poursuivre et d’ancrer l’apprentissage jour après jour.

Pour découvrir Objectif Objections ! , le jeu de plateau, cliquer ici

Pour découvrir Objections ! , le jeu de cartes, cliquer ici

 

Être à l’aise avec la vente, possible en jouant ?

Oui ! Avec enthousiasme et performance.

Plusieurs raisons m’ont amené à créer pour cette thématique :

1/ La vente est trop souvent perçue  comme un savoir-faire accessible uniquement à ceux qui osent, à ceux qui savent parler et qui ont de la prestance, du bagou voire du culot …

C’est comme cela que trop de collaborateurs se sentent accablés par ce qu’on leur demande et qu’ils ne savent pas faire,  si loin de ce qu’ils sont ! Ils se retrouvent à « fourguer » leur produit, écrasés par le manque de résultats !

2/ Les produits, les offres changent vite, évoluent, se multiplient … Les collaborateurs en charge de la vente peinent à s’adapter voire à se sur-adapter à un monde économique en changement permanent. Ils n’ont pas toujours l’appel d’air nécessaire et la ressource pour s’appuyer et rebondir … encore et encore …

3/ Souvent aussi, la vente est confiée entre autres missions. Il y a les vendeurs, les commerciaux  … Il y a aussi des collaborateurs à d’autres fonctions à qui est demandé de vendre, en plus de … Et nous voici devant le manager ou le collaborateur « homme orchestre » :

Peut-on facilement changer de casquette ?

L’attitude commerciale à chaque instant, même dans sa fonction d’expert ? Pas si évident !

  • Et pas toujours les outils pour leur permettre d’intégrer la vente dans leur quotidien …
  • Une fois que l’on a traité la demande d’expert comment fait-on pour « passer à la vente » ?  « Ah au fait … je voulais vous parler de … » Et on devient marchand de tapis ! Pas bien agréable pour aucun des protagonistes en jeu …


Être à l’aise avec la vente, permet :

  • D’établir une philosophie de vente personnelle conciliable avec celle de l’entreprise et de s’épanouir alors dans cette démarche
  • De trouver son style de vente, peut-être plus doux, plus fin mais tout aussi efficace !
  • De vendre avec plaisir et enthousiasme ! La vente devient un jeu, et l’équipe se soude en expérimentant ensemble  toutes leurs dimensions de vendeurs
  • Un training opérationnel joyeux et immédiatement exploitable dans sa réalité au quotidien
  • D’acquérir les réflexes à l’attitude de vente, les signaux d’achats et d’opportunités de vente s’allumant naturellement


La valeur ajoutée LudhaBreizh

25 ans à former, coacher, animer, entraîner, manager des équipes à la vente, de tous horizons, toutes sensibilités, toutes expériences, tous produits et tous niveaux. De nombreux changements de culture vers la vente réalisés avec douceur et succès.

Les collaborateurs se confient en formation quand on veut bien les écouter et surtout lorsque l’on a l’oreille neutre et bienveillante du coach exigeant qui croit en eux.  Nous avons donc pu comprendre les points de blocage et ainsi créer des jeux pertinents, pour se dépasser ensemble !

Cela m’a toujours étonné de voir leur non-adhésion à la vente alors qu’ils étaient juste à deux doigts de pouvoir conclure. C’est ce coup de pouce que nous vous proposons au travers de nos jeux.

Les collaborateurs découvrent les facettes de la vente  et se découvrent dans cette mission de vendeur, négociateur, facilitateur, conseiller, donneur d’envie …

C’est pour eux un véritable appel d’air, avec une démarche opérationnelle à 100% prenant en compte bien-être, performance et enthousiasme.

C’est un travail en profondeur et subtilités essentielles permettant à vos collaborateurs de pétiller en vente.  

Une heure de jeu et la magie fonctionne grâce à la créativité, à la possibilité d’oser avec légèreté, de tenter des choses, de s’additionner, se confronter, se dépasser, comprendre, avoir le bon « déclic ».

Alors … Bonnes ventes !

Pour découvrir les jeux LudhaBreizh dédiés à la vente cliquer ici