Avez-vous pensé un jour qu’un jeu de Cluedo est similaire à un jeu d’échecs?  Qu’un jeu de Pictionary est identique à un Times up ?  Ou qu’une partie de poker vous provoque les mêmes effets qu’une partie de Monopoly?

Eh non !  Chaque jeu a ses rouages, mécaniques, ressorts qui lui sont propres, engendrant chez les joueurs des effets différents. C’est exactement le même constat en matière de jeux de société pour entreprises.

Chaque jeu de société pour entreprises (jeu de plateau ou jeu de cartes) a des mécanismes qui n’appartiennent qu’à lui et qui provoquent un effet unique sur les joueurs. Il est donc essentiel d’évaluer quel jeu répond à votre problématique d’entreprise et à ce que vous voulez provoquer chez chaque joueur.

Tous les jeux ne sont pas efficaces dans toutes les situations, mais certains jeux ou un seul le seront pour votre cas.

Bien déterminer problématique, contraintes, environnement et résultats souhaités est indispensable pour des parties à succès.

Deuxième point d’attention : deux jeux peuvent intervenir sur la même thématique mais pas de la même manière. Comparez le Trivial poursuit à un I Know ou à un Timeline. Ces trois jeux vous évaluent et vous perfectionnent en terme de culture générale mais quand le premier se limite à un système de question-réponse, le deuxième y allie paris sur les autres joueurs et ordre pour répondre (donc on peut gagner en étant le moins bon en culture générale, j’adore !-on y récompense donc aussi d’autres formes d’intelligences) ou encore pour le troisième y apporter une autre dimension (et là en l’occurrence c’est la ligne du temps) pour vous aider à répondre. Trois démarches différentes créant trois ambiances de jeu différentes provoquant une motivation au jeu et un effort dans l’apprentissage différent à chaque fois.

Nous allons retrouver les mêmes écarts en matière de jeu de société pour entreprises : on peut connaître une technique mais ne pas savoir la mettre en pratique ou ne pas avoir l’attitude qui va avec; on peut connaître une attitude ou une compétence et ne pas avoir envie de l’exprimer dans sa mission au quotidien. Le jeu va, grâce à sa mécanique et à sa matière, aller plus ou moins loin dans la démarche d’apprentissage. C’est pourquoi chez LudhaBreizh nous avons choisi d’intervenir sur le savoir mais également sur le savoir faire, le savoir être et la motivation au changement.

Alors pour une bonne rentrée, jouez ! … et choisissez bien vos jeux 😉